Certains vont vous donner "leur profil" facebook, ou vk (v kontakcie, un réseau social russe) ou autre, pour vous "justifier" de l'existence de la personne - en fait, beaucoup de gens ne sont pas au courant de la présence des "fakes" et des arnaqueurs sur.
Le Lallocution prononcée fait foi, nous sommes réunis à un moment où la dynamique de changement en vue de lélimination de la violence à légard des femmes et des filles na jamais été aussi forte et généralisée quaujourdhui.Le mois prochain, lors du Forum de lAlliance mondiale des villes couple recherche couple guayaquil contre la pauvreté organisé à Dublin, ONU Femmes et ses agences-sœurs se joindront à de nombreuses villes à travers le monde pour échanger des connaissances et les enseignements tirés des initiatives «des villes sûres».On a de plus en plus de preuves que ce type de violences sexistes, quelles se produisent à New York ou Port Moresby, au Caire ou à Londres, à New Delhi ou à Steubenville, affectent les femmes et les filles tous les jours et partout.En 2011, la mobilisation pour répondre aux préoccupations sécuritaires des femmes dans lÉtat de Kerala, en Inde, a contribué à ladoption dune nouvelle loi sur la violence à légard des femmes.Pour, anne Hidalgo, «la construction de la démocratie ne peut être envisagée sans lintervention des femmes et notre travail doit être effectué en présentant des propositions concrètes qui nous aideront à changer la situation de nos sociétés et Organisations».Grâce au programme «des villes sûres ONU Femmes mobilise des partenariats, suscitant des innovations et réalisant des avancées en faveur de lautonomisation des femmes et de légalité des sexes.A l'Assemblée Générale, Fatimetou Mint Abdelmalick a déclaré au nom de la Commission : «Nous sommes convaincues que notre Organisation peut plaider pour l'égalité et que cet effort la rendra plus représentative et plus forte.Les voix des femmes et des filles doivent être prises en compte dans ces discussions et consultations ainsi que dans toutes celles qui concernent les objectifs de développement futurs.N'envoyez pas d'argent sous aucun prétexte!parfois la "femme "russe" qui vous contacte via un site de rencontre ou directement à votre adresse e-mail (!) vous écrit depuis.Consultez notre liste noire des scammeuses russes.Cela rapport, d'arnaquer les célibataires (hommes et femmes aussi - et oui!




ONU Femmes se réjouit à lavance de travailler étroitement dans ces villes en vue de développer ce programme.Rencontrer de vraies femmes russes - est-il possible?Nous savons que la violence à légard des femmes se produit dans tous les pays à travers le monde.info anti-arnaque : Photos d'une mannequin, jeune femme ukrainienne Valeriya Lukyanova, appellée aussi "Barbie dont de nombreuses de photos circulent sur internet et sont utilisées par de nombreux escrocs de la rencontre : des faux profils sur des sites de rencontres russes, francophones et américains.Les gouvernements prennent des engagements croissants à cet égard.Nous travaillons avec nos agences-sœurs des Nations Unies, les réseaux de femmes, les organisations de la société civile, les instituts de recherche et le secteur privé whatsapp femmes mignon 2015 en vue de promouvoir des approches systématiques, basées sur les droits de lhomme, multisectorielles et à niveaux multiples.Nous avons également lancé un partenariat enthousiasmant avec Microsoft, afin de réaliser des recherches sur lutilisation de la technologie mobile pour répertorier et prévenir les violences, notamment les cas de harcèlement et de violence sexuels dans les espaces publics.Lakshmi Puri a souligné limportance de relier les réseaux de femmes aux collectivités locales et de promouvoir le travail conjoint des dirigeants locaux et de la société civile.Pour vous, proteger contre LES escroqueries sentimentales n'envoyez jamais d'argent à une femme (ou un homme, si vus êtes une femme) connu sur internet et que vous n'avez jamais rencontré!ONU Femmes a reconnu que la violence à légard des femmes et des filles a un impact non seulement sur les femmes mais aussi sur des familles, des communautés et des villes entières.Nous nous appuyons sur les efforts précurseurs déployés par les autorités locales, les organisations de la société civile et les réseaux de femmes, ainsi que sur des décennies dexpérience en matière de renforcement de la sécurité des femmes dans les villes autour du monde.
Sans de nouveaux financements, ce travail est mis en péril à Quito, au Caire et à Kigali, ainsi que dans les 8 villes de linitiative «des villes sûres et durables».
Merci de votre attention.


[L_RANDNUM-10-999]