Plus aucun élu francophone ne devrait plus pouvoir arrêter un élu flamand dans ses projets économiques et sociaux.
Pour adopter une langue dont une grande part de la les femmes divorcées cuenca, équateur culture est déjà écrite en français.
Et maintenant, on voudrait rattacher ces communes à Bruxelles.
Ils ont tous les leviers du pouvoir, imposent ce qu'ils veulent, ne respectent même plus la constitution du seul État qui donne à leur région une légitimité.Par la faute de la francophonie de Bruxelles et autour».Les Wallons ne remettent pas en cause les facilités négociées en 62-63 et ne coupent pas les signaux de chaînes néerlandophones du câble de télédistribution.Encore une petite erreur: on ne parle pas de rattacher ici un morceau de la région flamande à un pays tiers (Maroc, Turquie ni même à un autre État de l'Union (France, Pays-Bas.Personne ne met en cause que la langue de l'administration en Flandre est le néerlandais.Intéressante vision de la vie en commun, de la nécessaire recherche de compromis pour vivre en paix, de la démocratie parlementaire, de la tolérance.Citation : A Lennik aussi, les francophones, et tous les autres, sont les bienvenus.




La poste n'égare pas non plus les lettres ou publications rédigées en néerlandais.Un bel exemple de schizophrénie typique Flamande: ils sont persécutés par une minorité!Oui, pourvu qu'ils parlent flamand et pensent en flamand.Citation : La francophonie, de Bruxelles et autour, ne comprend pas ce qui se passe en Flandre.Citation : Mais à Linkebeek, Crainhem, Wezembeek-Oppem, cela a commencé ainsi.Bientôt, il va se contredire dans la même phrase.Pas étonnant avec ce qu'ils doivent entendre au sujet de cette langue à la maison.Citation : Des dizaines de milliers de Flamands ont immigré en Wallonie, sans facilités, ni culturelles, ni économiques ; ils se sont adaptés.De nos jours, il n'y a pas de raisons de demander plus de facilités en Wallonie.Ce n'est plus du racisme basé sur la couleur de la peau, la nationalité, le lieu de naissance, la classe sociale ou la religion, ce n'est pas du sexisme.Citation : Je déplore d'ailleurs que mes petits-enfants portent peu d'intérêt au français.
Comme je l'ai déjà expliqué plus haut, le Belge a déjà accepté (lui) de quitter sa langue (picard, wallon, luxembourgeois, lorrain, bruxellois,.) pour adopter une langue commune, internationale (voir universelle puisque parlée sur les sept continents ).




[L_RANDNUM-10-999]