Heureusement il sera relâché et bien présent sur scène le soir même, ça y est cest lheure cest parti : on arrache tout cest le feu!
Je vais opérer seul pendant un moment, je tag toujours un peu dans les alentours rien de fou, je commence à fumer du shit et à vouloir en refourguer, pas terrible cest pas mon truc en vrai Je comprend le sens de lamitié avec.Jouer, trouvez la meilleure assurance santé en 3 minutes.Qui je vais engrainer?Je dévore toutes les infos que jpeux choper, jme régale jveux tout savoir Lannée scolaire qui suit : nouvelle classe, nouvelles têtes, qui est dans le délire?Je roule toujours avec Stevens et Philippe, mes gars sûrs et certains cest plus que jamais Mouss et Youssef, toujours dans les bons plans et les sessions freestyle, cest la même bande connectée avec akem, sheol et les potes qui gravitent autour.Ça court dans tous les sens ça crie de partout, ça sort dans le quartier direct, on voit même pas la remise du trophée tellement cest le dawa, ni une ni 2 je fonce au quartier de la sourde rejoindre Akem, Sheol et tous les.Prends ça tu vas voir cest mortel Ni une ni deux, je fouille chez moi, bingo jen trouve un, noir qui dégouline bien quand tappuies dessus, magnifique!Télécharger, suivez Le Figaro sur Facebook, découvrir.Je my met, au ralenti sans conviction, en plus vlà lencre de bâtard, ça part pas Pendant ce temps là jentends du son dans la salle, des basses qui résonnent, cest les negmarrons qui font leurs balances, si jai bonne mémoire y a ärsenik aussi.On y retourne la semaine suivante pour choisir linstru du morceau quon posera sur la compil, là encore ça part en freestyle session bien folle, on entend souvent Spank dire faut que Didier écoute ça, Didier va passer, Didier, Didier mais cest qui ce dj?!




Jme souviens de Philippe trop marrant : super décontracté comme si il avait couple à la recherche de troisième arica fait ça toute sa vie, lenfoiré pose son truc easy quasiment en one shot!Lire 10 astuces pour apprendre n'importe quelle langue facilement.Par contre le rap ça le chauffe bien et on fait quelques morceaux qui ressemblent à quelquechose, je me souviens très bien, le 1er cest «nous voulons des » sur la face b de Fu-shnickens breakdown, un autre sur une face b de Ice Cube.Je lui raconte ma soirée de la veille, pareil il me rétorque : enfoiré ça va pour toi tu vis!Les labels Première classe.O.S.S sintéressent à nous mais on est déjà signés chez Desh Musique, forcément on voit que la brillance de ces 2 labels et on commence à simpatienter pour notre premier album, à ce moment là on a juste quelques maquettes.Hélas, pour le système nerveux central (cerveau et moelle épinière) sans que lon sache bien pourquoi ces greffes ne marchent pas.En classe je dessine des «S» américains et reproduis le «BAD» de la pochette de Michael Jackson dans mes cahiers, jentend parler des «grands dhistoires de bandes, de zulus, en CE2 jme souviens de mon pote Fayçal qui me disait toujours «taimes trop les trucs.Bref on se capte plus tard ma gueule jdois aller réparer une connerie Ahahah tes con toi avec tes tags.En effet, un glaucomateux ne sait pas quil a la maladie, car la plupart du temps, elle est muette sans symptômes au stade initial.Lintérêt est de mettre en évidence sexe annonces sienne des facteurs de risque que lon ne connaît pas encore ou insuffisamment.On me donne du biff pour ce que je kiffe faire!
Bref pas le temps pour linstant émotion, tout reste à faire et à prouver Boule dans le ventre, cest à nous, GO!
Je sais plus si je lui ai dit merci mais cest ce quil aurait fallu que je lui dise direct, il avait eu une attitude de bonhomme qui lâche pas son gars En vrai jai le seum mais avec du recul je pense que Ben-J.


[L_RANDNUM-10-999]