En 1911, plan cul lannion elle obtient le prix Nobel de chimie pour ses travaux sur le polonium et le radium.
Qui femme cherche homme workopolis latine ne sest pas demandé : « mais qui est untel, qui a donné son nom à telle rue à côté de chez moi?» ».
Être femme aujourdhui, la rue de Médicis qui longe le jardin du Luxembourg et la fontaine de Médicis, a été baptisée du nom de la reine de France et de Navarre, Marie de Médicis (1575-1642).
Pour sortir les fascistes et les colonels franquistes, les «nouvelles» rues ont pris le nom de femmes remarquables allant de Rosa Parks à la mathématicienne grec, astronome et philosophe Hypatie dAlexandrie.Cest important, car souvent les élus veulent garder un ancrage local.Maintenant, ils nauront plus dexcuses ».«, espèrent les militantes. Pour marquer les 45 ans de la création du MLF (le Lassociation Osez le féminisme a réalisé hier soir une opération de changement (temporaire) des noms de rue sur la très touristique Ile de la Cité au cœur de Paris : des patronymes de femmes exceptionnelles.Il ne sagit, cependant, pas vraiment dune rue, mais dun terre-plein sur une avenue dans le 18e.Ils sont écrits, répétés et intègrent en quelque sorte une culture commune des habitants de lespace concerné.Le nom des hommes, entre la rue Saint-Jacques et la rue dUlm, dans le 5e arrondissement de Paris, la rue Pierre et Marie Curie.Voici workopolis datant de pesaro lhistoire de quelques-unes de ces femmes.Renommer les rues pour montrer les femmes non seulement comme des saintes et des vierges, mais en personnages historiques égaux aux hommes, peut aider à repousser le sexisme institutionnalisé.Le mercredi matin, des plans avec les nouveaux noms (quais Nina Simone par exemple) devaient être distribuées aux passants pour expliquer la démarche dOsez le féminisme.
Les parquets de Créteil et de Fontainebleau ont ouvert une enquête, mardi 3 avril, sur deux entraîneurs dathlétisme accusés de violences sexuelles par des sportives féminines.




Et des noms de femmes écrits grâce à des carrés en crochet devaient être accrochés pont de lArchevêché (devenu pont Nina Simone).Lhistoire faite aussi par des femmes.Soit un petit 5 Au niveau national, la situation nest guère mieux, les villes les plus en avance tournant autour des 10 de noms de rues donnés à une femme.Elle est la première lauréate du prix Nobel et à ce jour la seule à en avoir reçu deux.Ces rues qui ne disent pas leurs noms.Pourtant son nom est apposé derrière celui de son mari.Depuis les années 1990, lhistorienne et consultante internationale Malka Marcovich recense les rues de Paris dédiées aux femmes.


[L_RANDNUM-10-999]